L’UAG REMPORTE LE DERBY


L'UAG REMPORTE LE DERBY

La grande foule a afflué à Laborie, attirée par ce savoureux derby, disputé dans un excellent esprit sous un soleil printanier. Les réserves de Rémy Castille et Eric Goze avaient donné le ton à Longueville, en l’emportant 21-0, score sévère au vu de la farouche résistance saint-sulpicienne.

L’entame des hommes du trio Arru-Garrigues-Dupuy fut quasi parfaite. Contres opportuns en touche, rucks victorieux, plaquages offensifs dans le sillage d’un Vello encore une fois époustouflant (et que dire de ses charges !). Tout y était, sauf des essais, en raison de la défense farouche adverse, bien aidée par quelques mauvais choix des locaux en attaque.

Du coup, le pécule de l’UAG était bien maigre à la pause (13-6), constitué par deux pénalités de Girou et un essai de Lolo Cransac (25e), bien lancé par une chistera de son compère Vaissière : "C’est une combine à nous", souffle l’éleveur de Blondes (d’Aquitaine), "on l’appelle la Perrier". Pétillante.

Trop haché par un arbitre tatillon (notamment la règle plaqueur-plaqué ou des en-avant microscopiques) la partie finit par se débrider… suite à l’exclusion du capitaine Olivier Gisquet (déblayage trop appuyé, 53e).

Gaillac avait pris l’ascendant dès la reprise, multipliant les charges par Blancal tonitruant, Arroyo omniprésent ou Léo Durand assoiffé de rugby après sa longue blessure.

Se retrouvant en supériorité numérique les hommes d’Eric Roca se requinquèrent et firent passer le frisson à des locaux qui pilonnaient sans conclure, nantis de quatre petits points (13-9).

Il fallut un cadeau bien involontaire de Bensalla à Vaissière (par ailleurs doté d’un excellent jeu au pied) ravi de l’aubaine. "ça sert de suivre", salivait le baroudeur brensol.

"Nous avons attaqué de trop loin souvent", regrettait Eric Roca. "Nous pouvons mieux faire mais nous sommes dans les clous malgré nos deux faux pas", analysait Sylvain Dupuy.

Ce derby a tenu (presque) toutes ses promesses, "Saint-Sulpice a montré qu’il avait sa place en fédérale 2", pointait Patrick Perrier et Gaillac peut se préparer à une phase retour fructueuse au vu du calendrier et… de sa marge de progression.

14

SAINT-SULPICE

20

GAILLAC

Laurent Viatgé, président de l’UAG était ravi de la mega réception d’avant – match au parc Foucaud (330 convives) : "Je tiens à remercier la municipalité (représentée par Martine Souquet, en présence du maire de Saint-Sulpice, Patrice Gausserand ayant subi une opération, d’Evelyne Bretagne et d’autres personnalités) d’avoir mis le chapiteau à notre disposition". Décidément le festival des Lanternes est omniprésent. "Ce cadre est super", abonde J.C Gayral qui se félicitait de l’amitié unissant les deux clubs.

Le secrétaire du Comité du Tarn M.Pflieger a remis une médaille bien méritée à Guy Negrier, grand serviteur du rugby pour ses longues années de loyaux services. Rappelons que son fils Adrien (Didi) est passé à côté d’une brillante carrière suite à une vilaine blessure à l’omoplate.

La Dépêche du midi – 16/12/2019

Revenir à tous les articles